12/12/2015

l'ampullaire brune

Je vous présente Margot l'escargot (dédicace à toutes les Margot).


C'est une Ampullaire Brune, appelée Ampullariidae Pomacea Canaliculata en latin, Apple Snail en anglais et hoi cheuri หอยเชอรี่ en thaï.

J'ai dû interrompre sa digestion : quand elle fait cette tête, c'est qu'elle est contrariée...

Ce gastéropode aquatique est un véritable glouton ! Algues, lotus, restes de nourriture, poissons morts, crevettes : tout y passe.

Présent dans les rivières, étangs et marécages des régions tropicales, l'amphibien a un double mode respiratoire : des branchies à droite pour respirer sous l'eau et un poumon à gauche pour respirer à l'air libre quand la nourriture s'y fait rare. En plus, il combine son poumon avec un siphon (une sorte de tuba) qui lui permet de rester submergé même si l'eau est pauvre en oxygène.

Préférant la nightlife, l'Apple Snail se planque sous la surface le jour et sort la nuit pour se repaître dans votre jardin ! 

Le bestiau possède un opercule, un peu comme le bulot : c'est la porte d'entrée de sa coquille. Il la ferme à double tour pour se protéger et ne pas se déshydrater quand il s'enterre dans la boue pendant la saison sèche.

Il n'est pas hermaphrodite ! L'accouplement peut durer plus d'une heure - c'est le temps que le mâle met pour donner trois coups de reins (...) - et la femelle a la capacité de stocker le sperme du mâle pendant plusieurs mois, pour plusieurs pontes.

Elle dépose des grappes d'oeufs roses vifs comme des fraises Tagada au-dessus de la surface de l'eau pour les protéger des poissons. La couleur aurait un effet dissuasif sur les autres prédateurs. Une étude récente a révélé que les oeufs de Pomacea Canaliculata contiennent une puissante neurotoxine qui aurait un effet léthal sur le système nerveux des animaux. Le plus surprenant est que la structure de cette protéine était auparavant connue comme un système de défense employé seulement par les plantes et les bactéries. 


Toujours est-il que les mesures radicales prises par Margot pour assurer la survie de ses bébés entraînent la quasi-absence de prédateurs. Seule la Solenopsis Invicta, appelée fourmi de feu, serait capable de les dévorer.

Les quelques 200 oeufs de la couvée éclosent après quelques semaines et tombent dans l'eau avec un seul projet en tête : conquérir le monde.

Un Apple Snail peut vivre jusqu'à 4 ans.

Originaire d'Amérique du Sud, il a été introduit en Asie du Sud-Est vers 1980 pour nettoyer les aquariums et fut promu comme ressource alimentaire locale et élément potentiel d'exportation gastronomique. 


Le marché ne s'est jamais développé. 

En Thaïlande, le Pomacea canaliculata fut retrouvé à l'état sauvage en 1984 et devint dès lors le pire ennemi des cultivateurs de riz et de taro, causant d'énormes pertes économiques ainsi que le déclin d'espèces d'escargots indigènes.

Les prédateurs naturels de cet escargot tels que les poissons, les canards, les crabes et les petits mammifères disparaissant eux-même à cause des chats, des chiens et de la chasse, la prolifération des mollusques s'est traduite par une utilisation accrue des pesticides.

Considéré comme l'un de 100 pires envahisseurs de la planète (selon la Global Invasive Species Database), le réchauffement climatique lui permet désormais de se propager dans de nombreuses régions encore non infestées, menaçant par exemple l'Inde, le Texas et la Californie.

Populaire chez les aquariophiles, le Pomacea canaliculata résiste même à des températures plus basses que les autres PomaceaDes specimens ont récemment été remis en liberté en Espagne et sont en train de s'établir dans certaines zones humides d'Europe comme le Delta de l'Ebre

Si bien qu'en 2011, le mollusque d'eau douce fut classé comme espèce exotique envahissante par un décret royal espagnol, puis une directive européenne dite Prohibition des Pomacea entrée en vigueur en 2012 abolit et prohiba le commerce de toutes les variétés du genre.


L'histoire ne s'arrête pas là.

Dans les klongs, il est courant de voir les ouvriers Birmans et Isans des chantiers alentours collecter les bestioles pour les manger. 

Le ramassage des escargots à la main est encouragé dans les rizières car il est plus efficace que la prédation des bêtes et plus respectueux que les produits chimiques. Leur consommation représente par ailleurs un apport en protéine à haute valeur nutritive.

Des copains Karen m'ont assuré que c'était aroi อร่อย (délicieux), les plus petits étant les meilleurs. Ils ajoutèrent qu'avant de les déguster, il faut leur ôter les yeux si l'on ne veut pas se sentir mao เมา (saoûl) et nauséeux.

Des yeux d'escargot toxiques ? 

J'ai trouvé un autre témoignage de cette étrangeté sur ce blog. Ce qu'ils appellent "les yeux" correspond en fait à la masse buccale de la bête.

Pour terminer sur une petite touche spirituelle, vous serez certainement enchantés d'apprendre que le mot thaï hoi หอย (coquillage) désigne aussi ce qu'on appelle vulgairement en français la moule ! 




Sources : 

Cliquez sur les mots en orange dans le texte pour accéder aux références

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire